Strengthening artists and cultural actors’ capacities for social cohesion and transformative change.

Salle 1

Projets

Le projet « Photography and visual literacy for active citizenship » a pour objectif d’améliorer et de renforcer les savoirs, les compétences et l’expérience des étudiants bénéficiaires afin de développer la culture visuelle et de promouvoir son rôle dans des sociétés démocratiques et durables. Des ateliers para-universitaires de photojournalisme et de culture visuelle organisés à l’Université Makerere, en Ouganda, ont permis à des étudiants spécialisés dans les médias et le journalisme, mais aussi à d’autres étudiants du campus, de développer des techniques de recherche et de photographie, ainsi que leur esprit critique, leur respect des autres cultures et leur ouverture à celles-ci. Ces jeunes ont été associés activement à la dynamique de leur écosystème culturel local, ce qui leur a permis de prendre conscience des opportunités professionnelles créées par le projet. Renforcer la place de la culture visuelle dans les programmes universitaires en Ouganda, qui est encore fort limitée aujourd’hui, est un autre objectif de ce projet.

« Culture en partage : lieux sûrs en Afrique » a renforcé les capacités éducatives des établissements secondaires et d’enseignement supérieur dans le domaine de la musique, du théâtre, de la littérature, de la narration et du patrimoine. Le projet a ainsi favorisé le brassage interculturel, afin de renforcer la cohésion sociale et de pacifier les relations transfrontalières, et suscité les échanges culturels et de savoirs entre des communautés culturellement métissées et divers groupes de populations, en particulier les minorités marginalisées, les populations de cultures et d’identités nationales différentes, les femmes et les jeunes.

Culture en partage: lieux sûrs en Afrique

L’initiative « Génération Positive » est principalement destinée aux jeunes et aux populations vulnérables de quartiers marginalisés et victimes d’exclusion. Elle entend renforcer les espaces culturels et les acteurs de la culture en milieu urbain, pour en faire des leviers de cohésion sociale et de dialogue interculturel, à travers la culture et les arts. Le projet a organisé 60 ateliers, permettant à 63 jeunes participants de développer des pratiques culturelles et créatives et de réaménager un espace de rencontre appelé « Cogito ».

Génération Positiv

« PenPen Africa » a offert à Abuja et à Nairobi un programme de résidence transculturel d’écrivains afin de renforcer la diversité culturelle en Afrique et de favoriser ainsi la cohésion sociale entre communautés africaines d’écrivains. Toute une série d’ateliers, de séminaires, de séances interactives, de travaux de groupe, ainsi que l’évaluation d’exercices d’écriture créative ont permis aux 12 écrivains sélectionnés (6 femmes et 6 hommes) d’Afrique centrale et de l’Ouest d’avoir tous les outils en main pour contribuer activement au travail de création littéraire et d’enrichir ainsi le patrimoine culturel matériel et immatériel de leurs régions respectives.

Le projet « Les pinceaux de l’intégration » réunit des artistes des deux côtés de la frontière du Burkina Faso et du Mali, afin de partir à la conquête d’espaces culturels pour les jeunes, en plein cœur de la vie urbaine. À travers des résidences artistiques, une caravane d’intégration et un atelier international, le projet donne à de jeunes artistes africains la possibilité de prendre en main leur propre développement artistique et social. L’idée est de renforcer le rôle de la culture en tant que vecteur de paix, en contribuant à l’ouverture des frontières entre ces deux pays frères confrontés depuis quelques années à une crise sécuritaire sans précédent. Leurs frontières sont en effet aux mains d’individus armés et de groupes djihadistes et se trouvent au cœur de conflits opposant des groupes d’origines diverses.

Les Pinceaux de l’intégration

Le projet « Kyrielle, 2e Expérience Nouvelle d’Assistance aux plasticiens pour leur ascension via le multimédia et l’Internet » vise à promouvoir la culture locale et la création artistique, tout en aidant les populations locales à y avoir accès et en favorisant leur appropriation par les communautés. Il examine dans le même temps comment promouvoir le développement économique des secteurs et artistes ciblés. Dans cette optique, l’association cheffe de file du projet a sélectionné 30 jeunes artistes visuels et plasticiens, leur donnant la possibilité de bénéficier de formations appropriées et de pratiquer leur art. Ces formations ont mis l’accent sur le renforcement de leurs compétences techniques dans le domaine de la photographie artistique, du montage photo, de la vidéo artistique et du montage vidéo.

Kyrielle, 2e Expérience Nouvelle d’Assistance aux plasticiens pour leur ascension via le multimédia et l’Internet